Sniper viral

0
303

Un vaccin pour Ebola

Le virus Ebola est symptomatique de la guerre virale que l’Humanité subit et qui s’accélère en ce début de siècle. Pour ceux qui l’ignorent encore, la plupart des épidémies virales sont le fait d’action humaine volontaire. Si vous n’êtes pas en accord avec ce point de vue, mieux vaut pour vous ne pas lire la suite.

Dans toute guerre qui se respecte, il y a deux camps où chacun utilise des armes pour combattre l’autre. Ici, cependant, un seul camp attaque, celui de « ceux qui nous dirigent ». Ils sont en guerre, sans l’avoir déclarée, contre l’Humanité entière. Situation assez commode qui convient parfaitement aux lâches qui composent ce groupe d’adorateurs-suiveurs du « prince de ce monde », le porteur de lumière alias Lucifer ou Iblis « notre insensé »1.

Leur arme favorite, qu’ils utilisent à toutes les sauces depuis des siècles, voire plus, c’est le virus. Les Indiens d’Amérique sont la preuves encore vivante de ces populations ayant subi une guerre biologique. Mais soyons clairs, le fait de balancer un virus sur une population civile, ce n’est pas une fin en soi. Le véritable but, ce n’est pas l’épidémie, mais c’est le vaccin qu’on va proposer par la suite pour lutter contre elle. C’est le vaccin qui est le plus dangereux, c’est lui le criminel. Le virus sert d’amorce, de démarreur, il n’est finalement rien d ‘autre que l’outil primordial dans un plan des plus complexe. Le virus tuera quelques centaines, voire quelques milliers de personnes. C’est suffisant pour susciter la peur parmi la population. Il aura alors joué son rôle de déclencheur. À l’instar d’une clef, il sert à ouvrir la porte…pour laisser entrer les laboratoires pharmaceutiques.

Les vaccins qu’ils ont (déjà ! ) développés et qu’ils proposent seront alors aussitôt acceptés. À cet instant le but est atteint. Car c’est dans le vaccin que se cache une arme redoutable, sans doute un produit qui stérilisera les femmes et les hommes , mais sûrement d’autres produits encore dont on ignore tout et qui joueront sur les défenses immunitaires des personnes vaccinées. Il s’agit là de centaines de milliers de personnes vaccinées.

Ainsi le sniper embusqué et les laboratoires pharmaceutiques ont un étrange point commun dans la méthodologie. Le premier tir du sniper n’est jamais mortel. Il blesse la victime de sorte qu’elle est immédiatement secourue par d’autres personnes. C’est à cet instant que le sniper dévoile ses véritables intentions. Il peut à loisir tuer une, deux, trois personnes ou plus, parmi celles venues au chevet du blessé.

Remplacez sniper par virus et vous obtenez quelque chose d’étrangement similaire. Les virus correspondent au « premier tir » qui sert à « blesser ». La vaccination intervient alors afin « d’abattre » le maximum de monde. Ils utilisent la même méthodologie criminelle. Rien d’étonnant à cela dans la mesure où ils ont été formés à la même école. « Ceux qui nous dirigent » vendent des armes, fabriquent des médicaments et écrivent les lois !

Ou comment acheter une nouvelle serrure auprès de son cambrioleur.


1 : Sourate 72 verset 4. Notre insensé [Iblis] disait des extravagances contre Allah.

Laisser un commentaire