Recette immuable

1
248

Les attentats qui ont eu lieu vendredi 23 mars 2018 à Trèbes et à Carcassonne et la mort tragique du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a échangé sa place dans le supermarché avec un otage sont malheureusement symptomatiques de notre époque. Ils concentrent la panoplie intégrale d’une version officielle bancale qui joue sur le choc dû au carnage et à la mort de citoyens. Les exercices de simulation que le lieutenant-colonel avait entrepris de faire en décembre 2017 à Carcassonne où il était question d’une attaque terroriste dans un supermarché laissent perplexe.

Difficile de nos jours d’émettre la moindre observation sur des actions survenues dans le cadre d’attentats terroristes dit islamistes sans éveiller une méfiance simplement parce que nous nous posons des questions. Nous sommes aussitôt taxés de complotisme dans le meilleur des cas , voir de sympathisants à la cause terroriste, car nous nous interrogeons sur certaines incohérences. Entre les deux on nous voit comme des abrutis limités intellectuellement qui ne comprennent ni les tenants ni les aboutissants du terrorisme qui s’attaque à la France depuis maintenant de nombreuses années. Récemment le faux scandale de la candidate de The Voice Mennel a permis d’interdire de manière non officielle toute critique ou question à propos des attentats en France. Cette pseudo affaire n’a en réalité servi qu’à cela. Quelques mois plus tard surgit l’attentat de Trèbes.  Tous les poncifs sur le déroulement des opérations terroriste, sur leurs auteurs et leurs passés  sont réunis une fois de plus.

  • Un terroriste ancien délinquant fiché S Libéré qui n’est plus surveillé et qui passe subitement à l’acte, validé !
  • La revendication de DAESH, validé !
  • Le terroriste maghrébin qui crie Allahu Akbar, validé !
  • Le terroriste mort, validé !
  • Radicalisation express, validé !
  • L’exercice de simulation quelques mois auparavant à l’identique du futur attentat organisé par le colonel qui sera lui-même la victime principale du terroriste. Validé !

Mais sinon pas de souci, tout va bien.

Il est très difficile d’accepter l’idée qu’il puisse exister un complot. Cela remettrait irrémédiablement en question notre mode de vie et cela est  tout bonnement impossible pour certains. Le monde s’écroulerait et une horrible réalité viendrait prendre place. Ce n’est pas la passion du complot qui pousse les dit complotistes à parler du complot, mais bien parce qu’ils ont découvert l’existence d’un complot via des foules d’indices et de points de convergence qu’ils  l’ ont finalement révélé. C’est simplement un travail de vérité dû à nos semblables. Or cette réalité est difficile, voire impossible à être accepté pour une grande partie des populations.

Peu importe le nombre d’évidences que vous pouvez mettre sur la table, cela ne fera rien d’autre que les pousser à chercher l’excuse fourre-tout de l’heureux hasard, de la convergence chanceuse, de la coïncidence, du concours de circonstances ou  de la conjonction de coordination et pour les plus radicaux d’entre eux de l’alignement des étoiles. Ces gens me rappellent en tout point le personnage de cette excellente bande-annonce que Canal+ a diffusée pour promouvoir le talent de ses scénaristes.

Remplacé le scénariste par les ingénieurs es attentat et le mari trompé par le citoyen lambda qui avale tout cru une montagne de mensonges improbables et absolument ridicules. Voilà où nous en sommes. En attendant, Sarkozy et ses casseroles repassent sous les radars, c’est commode !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire