Il étais une fois, épisode 1

0
373

Le Suisse le plus juif des catholiques français

Après avoir délocalisé ces quarante dernières années la production industrielle en Chine et ailleurs dans le monde, aujourd’hui ce qui devait fatalement arriver a eu lieu: on a délocalisé le français de souche. Oubliez les Martin, Durand, Petit, c’est fini. Le français de souche s’appelle Zemmour, Soral, Jovanovic ou Conversano. Il est désormais produit en masse par des cosmopolites séfarades et ashkénazes marrane et frankiste qui après avoir produit suffisamment de « de souche » les envoie se « battre » l’un contre l’autre ! Comme tout produit délocalisé qui se respect à l’instar du made in china, le made in Sion n’est que camelote de la pire espèce, manufacturée avec les pieds. C’est dire le niveau d’enfumage de l’entreprise.

En France, dans le domaine de la dissidence, Alain Soral se trouve être le meilleur exemple de cette contrefaçon. L’éternel persécuté, la victime de tous les complots (même sa bistoukette a complotée contre lui en s’étant prise en photo toute seule et en revendant le cliché à Elfassi), n’est autre que la thèse et l’antithèse de lui-même. Notre « catholique » préféré passe le plus clair de son temps à critiquer les juifs, tout en désignant ceux qui font partie de « la communauté que l’on ne peut pas nommer ».

Soral est une énigme fascinante. Indéfinissable, car il n’est fini ni dans sa forme ni dans son fond. En constante évolution, on pourrait supposer qu’il est en réalité une expérience à lui tout seul dirigé par un savant fou qui cherche à tester toutes les idéologies, les caractères et les défauts les plus contradictoires en les introduisant dans l’esprit d’un seul et même homme. Soral est une création schizophrénique, une synthèse de ce que pourrait être l’homme le plus perturbé intérieurement au monde. La fatigue mentale engendrée par cette alternance d’affirmation antinomique dans ses nombreuses discussions provoque des surchauffes. Cela se traduit par un phénomène étrange qui peut être assez fâcheux, surtout pour un hâbleur pathologique de son niveau. Ce phénomène c’est le « syndrome de la vérité subite ». À chaque fois qu’une surchauffe apparait, Soral laisse échapper une vérité au milieu de son discours.

De nombreux témoins ont assisté à des cas de « syndrome de la vérité subite », mais ces scènes n’ont malheureusement pas été immortalisées. Heureusement tout a changé depuis ce fameux jour de novembre 2005 où notre boxeur en slow motion donne une interview[1] filmée à Antony Martins et Julien Battesti.

L’originalité de cette vidéo c’est que notre exhibitionniste de salle de bain répond aux questions lors de plan-séquence qui laisse tout à loisir d’observer le nombre impressionnant de contradictions par phrase. À partir de 3’38’’ une surchauffe apparait quand la judéité supposée de Jean François Khan est abordée. Soral affirme « il est pas juif Jean-Francois Khan. Non. Il a un nom juif, mais il est catholique de père. Son père était un athée et lui catholique et il s’en fout complètement. » Bingo. Un athée catholique. Un mélange improbable. Soit athée, soit catholique. Le maitre du logos devrait savoir qu’une culture catholique ne fait pas la foi. Or athée est justement l’absence de foi religieuse. S’en suit une explication sur la judéité qui doit être réclamée et n’est pas forcement liée au sang (il passera les années suivantes à dire l’exact opposé jusqu’à nos jours). L’instant inéluctable du « syndrome de la vérité subite » est atteint à 5’04’’ quand la discussion dérive sur le fait qu’il faut être juif pour pouvoir critiquer les juifs. Il balance alors sur le ton de la boutade que pour avoir ce droit il aurait dû s’inventer une filiation juive en disant que le nom de son grand-père était Solal qui a été modifié en Soral en 1943 durant la guerre (pour dissimuler aux nazis son origine hébraïque). À partir de là il aurait eu le droit de parler sur les juifs.

Présenter cette information de manière fictive est bien pratique pour le sieur Soral, mais que c’est malhabile de sa part. Car en faisant cela l’idée première c’est de rappeler qu’il est bien un goy catholique et n’a donc logiquement aucune origine juive. Ce procédé rappel les assassins d’enfants qui lorsque les habitants lance une battue pour rechercher l’enfant c’est justement l’assassin le plus actif, le plus acharné, celui qui pleure la disparition, celui qui s’exprime à la télévision en affirmant qu’on n’arrêtera pas les recherches tant qu’on n’a pas retrouvé le petit. Un cynisme à toute épreuve.

Si à cette époque l’information pouvait encore passer inaperçue, ce n’est clairement plus le cas avec le recul et le nombre impressionnant d’affirmations de sa catholicité et de sa non-judéité, car justement il est persécuté par le lobby judaïsant. Il l’a répété à l’envi jusqu’à l’overdose.

La version officielle concernant son patronyme serait l’adoption du nom du village suisse de Soral[2]. Dans la mesure où de nombreux juifs de par le monde adoptaient le nom de la ville, région ou du pays d’accueil cette information a tendance à être à charge quant à la judéité du Suisse le plus juif des catholiques français !

Plus tôt dans cette même interview[3] ses propos sur le sionisme, la colonisation en générale et celle de la Palestine en particulier, mérite d’être écouté ne serait-ce que pour son grand écart idéologique en l’espace de dix ans. Il valide définitivement être un colon dans l’âme et ne renie pas le principe d’aller coloniser d’autres peuples à partir du moment où la culture du colon est supérieure ! À l’instar du droit de polluer de la fameuse taxe carbone[4] Soral (tout comme son ami musicien Stéphane Blet) a probablement eu un quota alloué du droit d’être antisémite pour sans cesse déblatérer sur la communauté juive à longueur d’année. La question c’est qui lui a alloué ce droit ? Cela permet surtout de dissimuler par la même son origine juive. Qui critique les juifs ne peut l’être, c’est une évidence…qui ne fonctionne qu’avec les naïfs. Naïf également celui qui croit encore à ses fausses agressions, sa censure, son ostracisation et le « combat » que lui livre le gouvernement. Si l’on veut donner du crédit à un mythe, on soigne les détails en rendant la chose le plus vraisemblable possible. Un exemple pour illustrer mon propos se trouve dans l’escroc franc-maçon Jacob Cohen et son « agression[5] » par la LDJ. Du foutage de gueule serait le terme approprié pour qualifier ce jet de farine et de peinture ! Étonnement quand la LDJ agresse réellement quelqu’un les choses ne se passent jamais comme avec Soral ou Cohen. L’agression du commissaire Alexis Marsan poignardé par un membre de la LDJ[6] place de la Bastille en avril 2002 par un certain Julien Soufir en est la preuve la plus éclatante. Julien Soufir sera « étonnement » exfiltré vers Israël où cinq ans plus tard il assassinera un chauffeur de taxi palestinien.

 « “Je n’ai rien ressenti (…) C’était comme abattre un animal”, avait déclaré aux enquêteurs israéliens Julien Soufir, 25 ans, qui a reconnu s’être rendu à Jérusalem pour trouver un chauffeur de taxi palestinien dans l’intention “de tuer un Arabe parce qu’il était arabe”.[7] »

Soral est en réalité le fruit d’une union à priori impossible[8] entre la LDJ et le FN. En effet Soral à pour employeur Mr Philippe Péninque, ami intime de l’ancien ministre du gouvernement socialiste Jérôme Cahuzac et du patron de la LDJ, Jean-Claude Nataf, rien que ça ! Ça en dit long sur la réalité de son combat contre la milice juive d’extrême droite.

« Soral l’ami de Gilles-William Goldnadel, agent sioniste notoire, qui ose toujours aller plus loin dans l’immonde. Ce même Soral qui se liquéfia littéralement lors du procès de Complément d’enquête en 2007, affirmant être un philosémite, ami des juifs et dont les maîtres à penser étaient tous juifs… Vous pouvez lire ci-dessous le compte-rendu du procès, réalisé par Hervé Ryssen, dans son texte Alain Soral. Pensées profondes, mars 2011. On apprend également qu’il est allé au rassemblement du FN en 2006 pour quémander protection auprès de Marine Le Pen étant donné ses relations de proximité avec la LDJ et le Bétar ! La lecture de ce papier démontre combien est pleutre le gourou subutexoïde et combien l’image qu’il s’est créée pour le public virtuel du web est éloignée de la réalité, une réalité sombre et triste à la fois !!! »[9]

Alors Soral, t’y es juif ?

Pourquoi s’intéresser aux origines de notre citoyen de Genève ? Tout simplement et pour reprendre ce qu’il disait lui-même « il est très important de connaitre les origines de celui qui parle, car souvent cela influe sur son discours, voir même détermine son discours » posez-lui la question de savoir si sa mère est juive, vous allez vous faire recevoir comme il faut. Étrange pour un type qui fait l’arbre généalogique de tout le monde traquant la moindre trace de judéité alors qu’on ne sait rien sur les origines de sa mère. Un type obsédé par la judéité des autres laisse planer le doute comme étant probablement lui-même juif ! Si ce n’est pas le cas qu’il le prouve. Je parle d’origine juive maternelle, le côté tribal, celui qui vous valide en tant que membre du peuple élu !

Il existe cependant un moyen assez efficace de connaitre son origine. Il suffit de l’écouter et de l’observer. Soral conseille par exemple le bien, le beau, le juste alors que lui baigne dans la crasse, le mensonge et la haine. Au final son cadre personnel correspond parfaitement à ce que l’on nomme le Frankisme, cette secte messianique juive. Le comportement et l’attitude de Soral c’est la définition même du Frankisme. Ce qu’il est intrinsèquement renvoie implacablement vers un comportement frankiste. Et par extension sa judéité, qu’il la confirme ou pas, s’affirme d’elle-même. Quant à ceux qui s’offusquent en lisant cet article, car ils ont à l’esprit l’image d’un Soral non circoncis, je ne vous oublie pas. Le fait qu’il ne soit pas circoncis n’annule en rien son Frankisme et sa judéité supposée.[10]


Soral-selfie


C’est à se demander si ce selfie la bistouquette à l’air n’a pas été précisément réalisée dans ce but. Nous faire croire qu’il a envoyé cette photo à Binti sans imaginer une seule seconde qu’elle puisse sortir au grand jour relève de la science-fiction. Le gars voit des complots partout, le gouvernement travaille à sa perte et monsieur n’arrive pas à comprendre que cette photo va fatalement lui nuire ? De qui se moque-t-on ? Ce false flag pénien télécommandé depuis les loges de ses sponsors n’est que le risible cache-sexe de sa judéité . Alors quoi ! Soral a raison, excepté dans sa salle de bain.

Dans cette interview radio de 2009[11], il confirme clairement qu’il a des origines juives sans donner plus de précision. On retiendra surtout qu’il ne réfute pas être juif. Ce binational franco-suisse (c’est justement ce qu’il reproche au prédicateur/fornicateur Tariq Ramadan, comme c’est drôle) s’est enterré tout seul depuis longtemps. Un type qui écrit le plus normalement du monde qu’il s’est fait lécher les parties génitales par un chien et qu’il a pris son pied est juste bon à enfermer.


S1


Comment ceux qui ont lu ce livre en son temps ont-ils pu ensuite l’écouter et le prendre au sérieux ? Ce passage canin suffit à lui seul à discréditer totalement le personnage ! Mieux, le bougre pousse le vice jusqu’à porter un t-shirt “GOY” au tribunal, qu’il vend bien évidemment sur sa boutique en ligne. Un t-shirt « JUIF » aurait été plus en adéquation, mais qu’est-ce que représente un marché potentiel de moins de 1% de la population française ? Business as usual . Pas folle la guêpe Solal, sauf quand elle se promène du côté du Diable vert….



D’obédience juive, camouflé avec l’habit du français de souche catholique, je n’ai jamais de ma vie rencontré de français de souche catholique aussi  versatile, dégueulasse et putride qu’Alain de Bonnet Solal ! Pour la simple raison que cela n’existe pas. Non seulement il souille le combat des vrais résistants au piège des ennemies de l’humanité que sont les adorateurs du borgne. Mais il souille de manière indélébile les Français de souche qui s’identifient à cette contrefaçon casherisée par les loges maçonniques de ses employeurs !


Soral-Sheikh-Imran-Hosein-627x376


Étrangement l’exhibitionniste de salle de bains, s’est découvert une passion pour l’eschatologie et la religion musulmane. C’est d’autant plus étrange qu’avant cette période (fin 2010) Soral ne parlait jamais d’eschatologie musulmane ni d’eschatologie tout court. Le début des printemps arabes en janvier 2011 et surtout l’attaque contre la Syrie ont offert une nouvelle donne au binôme Dieudonné/Soral. En bons mangeurs à tous les râteliers, ils ont découvert l’éminent Sheikh Imran Hosein qui, à partir de l’attaque contre la Syrie, a été très sollicité et ses conférences massivement relayées en Europe, en France en particulier. La raison tient au fait qu’il avait prédit (via l’eschatologie islamique) les futurs printemps arabes dès 2002. Ses livres et ses conférences ont connu une notoriété exponentielle et furent abondamment relayés sur le net. Ils sont tout naturellement arrivés aux oreilles de Soral qui a aussitôt fait d’obtenir les droits du best-seller Jérusalem dans la Coran pour sa maison d’édition. Il a surtout repris à son compte tout le messianisme islamique issu des travaux du Sheikh en affirmant haut et fort que c’est via son analyse profane, par simple déduction et connaissance des rouages et des mécanismes de la géopolitique qu’il arrive aux mêmes conclusions que l’érudit islamique. Son discours est dès lors systématiquement teinté de messianisme, où se mêlent dajjal, reconstruction du temple, pax americana, etc. Quelques mois plus tôt, Soral ne savait même pas ce que le mot dajjal voulait dire.


S4


Soral n’a dans la vie qu’un seul et unique argument : la sodomie. Il la propose systématiquement à ses détracteurs. On va dire que pour un homosexuel il est raccord. Il parle et critique les autres pour mieux cacher ce qu’il est lui-même. Devinez quelles sont les principales critiques qu’il émet envers ses adversaires ? : qu’ils sont intégralement soumis (à qui ?) et travail en sous-main, qu’ils sont juifs, qu’ils sont lâches, qu’ils sont pédés ! Bingo Solal est justement un soumis intégral, un juif en plus d’être un lâche et un pédé. Pour connaitre Solal suffit de l’écouter, il parle en réalité constamment de lui-même. Il est son « meilleur » avocat. Tout ce qu’il dit pourra être retenu contre lui. En l’occurrence ce qu’il dit DOIT être retenu contre lui !

« Les gens en ont plein le cul des Arabes ! »

Avec sa gueule de métèque, de Juif errant, de pâtre grec et ses cheveux aux quatre vents, Conversano, ce fils d’immigré italien affirme sa haine des Arabes. Sans doute l’image que lui renvoie son miroir l’écœure. Le test ADN qu’il a fatalement dû faire lui a appris que son grand-père était  probablement un berbère juif du nom de Benchekroun. Une seule constante dans ce pays, c’est toujours un marrane avec une tête de basané qui chie sur les Arabes. C’est drôle. C’est l’effet Zemmour probablement

S2

Un lâche déguisé en catholique français qui fanfaronne d’avoir frappé un “handicapé” faux catholique français n’inspire que le dégoût. Soral c’est la pièce étalon du sous-homme occidental que le reste de l’humanité déteste. Un boxeur en slow motion à vitesse réelle qui frappe un gringalet incapable de se défendre. Pas folle la guêpe Solal. Deux juifs usurpateurs qui se font passer pour des français.

Message à Michele « Conversano », la più bella cagna del mondo : les gens en ont plein le cul des juifs tel que toi, qui se déguisent en patriote français de souche. La tréha (raclée) que Solal t’a infligée reste une douce caresse. Je te souhaite à toi, à tes suiveurs, à Marrane San Giorgio et à Solal l’ashkénaze la guerre civile que vous appelez de vos vœux. Une guerre civile à la Syrienne, à l’Irakienne, ces deux grandes civilisations que des « blancs » ont ramenées à l’âge de pierre. Je vous souhaite de tout cœur la même guerre civile. Ce jour-là, si vous n’êtes pas encore parti vous réfugier en Israël, votre mère maquerelle, vous verrez qui seront les vrais patriotes, les hommes civilisés, les valeureux ! Bande de sous-hommes que vous êtes !   


conversapute

Je suis impatient de voir le combat entre Solal et Mukuna puisque le Suisse le plus juif des catholiques français a ouvertement défié Mukuna , ragaillardi par sa baston de grabataire avec un gay friendly  mi-juif mi-hipster.

Gigolo sans courage ce n’est pas Binti mais bien Solal qui est une pute à juifs !


S3


Si vous souhaitez connaitre cet escroc mythomane plus en profondeur et découvrir l’ampleur de sa duperie, je vous conseille le livre du Dr Salim Laïbi Le Mythomane, la face cachée d’Alain Soral[12]


[1] http://www.dailymotion.com/video/xa09cd

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Soral_%28Gen%C3%A8ve%29

[3] http://www.dailymotion.com/video/xa0a7u_interview-alain-soral-3-9_news

[4] http://www.liberation.fr/planete/2016/06/07/taxe-carbone-la-verite-si-je-fraude_1457989

[5] https://www.youtube.com/watch?v=7ciuNELGd6w

[6] http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-commissaire-poignarde-s-en-tire-par-miracle-09-04-2002-2002971118.php

[7] http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20070612.OBS1518/violences-sur-un-policier-un-franco-isrelien-suspecte.html

[8] https://quartierslibres.wordpress.com/2014/06/05/ldj-et-soral-lunion-sacree/

[9] http://www.lelibrepenseur.org/preuves-des-relations-dalain-soral-avec-la-ldj-et-le-lobby-sioniste/

[10] http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/assimilation/322_juifs-non-circoncis.php

[11] https://www.youtube.com/watch?v=9Bf-h0bBPI0

[12] http://editionsfiatlux.com/nouveautes/le-mythomane-la-face-cachee-d-alain-soral

Laisser un commentaire