Bon Ramadan Justin

0
165

Il nous fait le coup chaque année. Qui ça ? Justin Trudeau, le premier ministre canadien. Prenant son air de candide tiré à quatre épingles, sourire ultra bright en bandoulière et un « salam aleykoum » en guise d’accroche, il souhaite chaque année un bon ramadan aux musulmans du monde entier. Cette année n’a pas dérogé à la règle.



C’est gentil, c’est plein de bon sentiment…mais à quoi bon faire cela quand il y a un mois à peine il validait les frappes en Syrie menée par les USA, la Grande-Bretagne, la France et bien évidemment l’état imposteur d’Israël. Frappes en violation totale du droit international et sans mandat de l’ONU. Elle est belle la démocratie occidentale, celle qui change en fonction de l’interlocuteur. Une démocratie digne d’un vendeur du souk de Marrakech (ou d’ailleurs). Vous savez le vendeur qui propose un article à 20 dirhams aux autochtones et passe subitement à 200 dirhams quand il a affaire à un touriste. La démocratie occidentale fonctionne à l’identique. À la grande différence que le vendeur du souk ne vous ôtera jamais la vie, quelques euros tout au plus. La démocratie occidentale vous tuera, vous et votre famille et ruinera votre nation pour des décennies. Mr Trudeau n’ignore pas que ces frappes illégales en Syrie ont causé la mort de plusieurs dizaines de musulmans. Peut-être est-ce à eux qu’il souhaite un bon ramadan ?

Ou alors souhaite-t-il un bon ramadan aux 59 morts et 2400 blessés de Gaza survenu ces derniers jours, des civils désarmés, évènement qu’il qualifie de « violence » ! Le même mot, « violence », utilisé la veille par Macron le président français (sans blague ! il a réellement été élu ?) plus connu comme étant la « pute des banques » selon le très médiocre Alain Minc. Moi j’appelle ça un massacre d’innocents. Chacun son vocabulaire. Larousse donne une définition de violence  que je leur conseille vivement de consulter, c’est urgent. Je souhaite à Trudeau de subir les mêmes violences administrées par une armée d’occupation. Une violence à base de balle dans le dos, voir s’il tiendra toujours le même discours. On me signale cependant qu’il ne pourra tenir aucun discours puisqu’ il sera mort !

Peut-être souhaite-t-il un bon ramadan aux Irakiens où l’armée canadienne effectue  des missions aériennes en bon toutou d’Uncle Samuel. Car vous ne le savez peut-être pas, mais le « Canada joue un rôle important en Irak aux côtés de ses partenaires. Les efforts des FAC à l’appui de la coalition mondiale permettent de renforcer les capacités des forces de sécurité irakiennes. Ces efforts aident l’Irak à assurer à long terme la sécurité de son territoire et de ses citoyens. »

Ça pour assurer la sécurité des Irakiens ont à vue le résultat. C’est plus que sécurisé : massacres, bombes et attentats à tour de bras…. C’est magnifique. Les efforts ont été payants. Quels efforts ? Ceux d’anéantir le pays en supervisant directement sur le terrain l’avancement des travaux. Car il faut comme toujours inverser le discours officiel et alors le message devient limpide. Tout cela bien évidemment au profit unique de la nation fictive qui squatte la Palestine, comme toutes les guerres au Moyen-Orient sans aucune exception. Les prétextes sont multiples, les belligérants divers et variés, mais à la fin des combats c’est le cancer sioniste qui gagne.

Finalement ses vœux de bon ramadan étaient surement adressés aux habitants du Yémen qui se font actuellement massacrer par le régime d’Arabie Sabbataïste. En effet Trudeau en bon humaniste n’a rien trouvé de mieux que de continuer à vendre des véhicules d’assaut à la théocratie satanique qui usurpe les villes saintes de La Mecque et Médine. Plus ridicules encore sont ses explications lorsque la députée Hélène Laverdière le somme de dénoncer ces contrats de vente (conclu par le gouvernement précèdent) avec un régime qui massacre des innocents. Perdant de sa superbe le Trudeau n’a absolument aucun argument si ce n’est de lire des phrases toutes faites qui ne veulent absolument rien dire, rédigé par une tierce personne (probablement depuis une loge maçonnique).



Honorer un contrat de vente causant la mort de milliers de musulmans est aux yeux de Justin Trudeau plus important que d’épargner la vie d’innocents. Entre l’oseille et la vie des musulmans, son cœur ne balance pas ! À quoi sert finalement son « pouvoir » de premier ministre si ce sont les contrats qui font la loi ? Difficile pour lui de faire autrement quand il est en réalité soumis aux lobbies des fabricants d’armes, ses véritables employeurs.

“je mange à tous les râteliers” J.Trudeau

Pour finir avec ce misérable acteur de Novelas voici un discours qu’il a tenu il y a deux ans quasiment jour pour jour et qui dévoile de manière définitive la face hideuse de cet hypocrite opportuniste au service exclusif de l’état imposteur d’Israël :

« Aujourd’hui, nous célébrons le 68e anniversaire de la fondation de l’État d’Israël avec nos amis israéliens et les communautés juives ici au Canada et partout dans le monde[…]L’État d’Israël est un pays prospère et dynamique dont le Canada est fier d’avoir comme proche partenaire et loyal allié. Le Canada et Israël sont unis par les liens qui existent entre leurs populations, les valeurs qu’ils partagent, leur respect de la démocratie et une relation commerciale en expansion. Je me réjouis de continuer de renforcer notre amitié qui est déjà solide[…]Au nom de Sophie et de nos enfants, je souhaite à tous ceux qui célèbrent le Jour de l’Indépendance d’Israël, Yom Ha’atzmaut Sameach. Shalom »[1]

Difficile de faire plus aplaventriste envers l’entité sioniste. Monsieur Trudeau, en affirmant être fier des valeurs communes qui unissent les deux nations, se pare des tares qui ont rendu l’état judaïque détestable et détesté. Car qu’elles sont les valeurs d’Israël ? Celle d’abord d’être un état raciste et discriminant. Des valeurs puisées dans la bible et qui autorisent les israélites  à user de violence et d’expulser de la terre « biblique » ceux qui y sont installés depuis des siècles sous prétexte que la Bible leur en donne le droit.

Deutéronome 20:16-18 «Mais dans les villes de ces peuples dont l’Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire. Car tu dévoueras ces peuples par interdit[2], les Héthiens, les Amoréens, les Cananéens, les Phéréziens, les Héviens, et les Jébusiens, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné, afin qu’ils ne vous apprennent pas à imiter toutes les abominations qu’ils font pour leurs dieux, et que vous ne péchiez point contre l’Éternel, votre Dieu.»

C’est de ces valeurs dont parle Mr Trudeau ?

C’est aussi et surtout les valeurs de coloniser la Cisjordanie, d’avoir annexé le plateau du Golan, territoire Syrien, d’avoir annexé Jérusalem-Est, de bombarder tous les trois/quatre ans les habitants de Gaza à l’aide de F16, de drones, utilisant sans vergogne du phosphore blanc. Les valeurs de couper régulièrement l’eau, l’électricité et laissez mourir les gens dans les rares hôpitaux qui n’ont pas été détruits par l’avion israélienne, ruinant encore un peu plus une l’économie déjà moribonde. Les valeurs de faire travailler les Palestiniens comme des esclaves pour des salaires de misère :

« Les ouvriers agricoles travaillent dans des conditions désastreuses : ils travaillent jusqu’à 18h par jour, grimpant aux arbres sans système de sécurité, manipulant hormones, pesticides et engrais sans protection, même rudimentaire, sous des cadences infernales. Évidemment, les accidents du travail sont courants, parfois mortels. Les ambulances israéliennes (lorsqu’elles sont appelées) se débarrassant la plupart du temps des blessés au checkpoint le plus proche bien qu’elles soient tenues par la loi de les transporter à l’hôpital israélien le plus proche. Ils ne peuvent attendre aucune prise en charge des frais médicaux, ce qui ruine les familles, interdit un accès à des soins corrects et prive définitivement les foyers d’un revenu indispensable.[…] La journée de travail rapporte en moyenne pour 60 shekels, soit 12 euros. Un peu moins pour les femmes et les enfants bien sûr. Pourtant, le salaire agricole journalier minimum – finalement défini en 2007 suite aux années de lutte de diverses ONG – est de 150 shekels (31 euros). »[3]

Les valeurs cyniques telles que d’employer des ouvriers palestiniens à la construction des habitations des nouveaux colons qui vienne de les spolier ! Quelles sont les valeurs dont parle Monsieur Trudeau ? Celles de kidnapper des enfants de 8,9, 10 ans ? De vider de leurs organes les corps des Palestiniens assassinés lors d’affrontement avec l’armée d’occupation ? Celle de construire un mur dans le désert pour se séparer des autochtones à qui l’on a volé cette terre sur laquelle on continue de les chasser sans relâche ? C’est vrai qu’en tant que Canadien les terres des autres cela doit lui évoquer quelques souvenirs.

Quelles peuvent donc bien être les valeurs du respect de la démocratie auxquelles Israël et Trudeau sont attachés ? Celles qui se traduisent par occire, dessouder et massacrer ! Pour le coup on peut dire que Justin est raccord. Il a cependant oublié (la bonne amnésie, celle qui exonère d’être courageux) que ce fameux jour de « l’indépendance » le 14 mai 1948 plus de 800 000 Palestiniens étaient expulsés de leurs maisons et plus de 400 villages palestiniens furent totalement détruit avec la bénédiction du khazar polonais David Grün alias Ben Gurion. Ce n’est pas Israël, mais les villages palestiniens qui ont été littéralement rayés de la carte, contrairement à la fake news disant que l’Iran voulait rayer Israël de la carte. Mensonge éhonté que tout les médias français, ainsi que le président de l’époque, le khazar Sarkozy de Nagy-Bosca, ont repris à l’unisson comme des chiens bien dressés qu’ils sont.

Sans doute Justin Trudeau souhaite-t-il un bon ramadan aux descendants de ces déportés et des habitants massacrés des villages rayés de la carte par la nation qu’il admire et dont les valeurs démocratiques sont identiques aux siennes ?

L’hypocrisie pratiquée par Monsieur Trudeau est l’une des plus dangereuses qui soit, car elle vous sourit en face alors qu’en Back-Office au même moment elle vous massacre littéralement.

Un dernier conseil à toutes fins utiles Monsieur Trudeau : Si vraiment vous souhaitez la paix et le bonheur aux musulmans évitez de soutenir ceux qui les tuent et les spolie et évitez vous-même d’y prendre part.

Ramadan Moubarak à tous.


[1]https://www.lemondejuif.info/2016/05/pm-canadien-a-loccasion-yom-haatsmaout-canada-fier-davoir-israel-proche-loyal-allie/

[2] Dévouer par interdit (Cherem ou herem) : Equivaut à une condamnation à mort sur ordre divin touchant les idolâtres et les apostats, les peuples conquis sont réservés à la destruction totale. Lorsqu’une ville est «dévouée» à Dieu, ses habitants sont détruits conformément à la règle du cherem pour des dédicaces religieuses spéciales ou offrande votive. Notez que les Israélites initient l’idée d’appliquer le principe du cherem . Ils se lient volontairement par le vœu de faire une offrande à Dieu s’il leur accorde la victoire. Nombres 21 :2 Alors Israël fit un voeu à l’Eternel, et dit: Si tu livres ce peuple entre mes mains, je dévouerai ses villes par interdit. 3 L’Eternel entendit la voix d’Israël, et livra les Cananéens. On les dévoua par interdit, eux et leurs villes; et l’on nomma ce lieu Horma.

[3] https://www.bastamag.net/Etre-ouvrier-agricole-palestinien

Laisser un commentaire