Au seuil de l’Histoire 1/2

0
351

Les migrants déferlent sur les côtes européennes depuis quelques années. Venu de la Corne de l’Afrique, du Maghreb, de Syrie, d’Irak où d’Afghanistan ces hommes, femmes et enfants fuient les guerres, la misère, les dictatures et le chaos dans leur pays respectif. L’exode de ces malheureux s’est accéléré depuis le printemps arabe de triste mémoire. Phénomène récurrent depuis de nombreuses années les migrants venus depuis les côtes nord-africaines en passant par l’Espagne l’Italie la Grèce ont vu leur nombre décupler depuis la chute du colonel Kadhafi fin 2011. Une fois la Libye à feu et à sang, l’État n’existant plus et l’anarchie régnant en maître absolu les passeurs se sont fait un plaisir non dissimulé d’envoyer des milliers de candidats vers l’exil européen. Aux yeux des (nombreux) Occidentaux, les migrants sont dans leur immense majorité des profiteurs venus jouir de son mode de vie, de ses allocations et de sa sécurité. Ils occultent le plus souvent le fait que ces gens fuient des zones de guerre les plus terribles tels que la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan où les dictatures criminelles maçonniques d’Afrique noire.

Cela ne fait pas disparaitre pour autant l’idée que les migrants sont des parasites profiteurs. Phénomène nouveau depuis l’apparition du faux califat en Syrie/Irak et notre très cher DAESH, la création sionisto-américaine, une couche de fantasme supplémentaire est venue s’ajouter quant aux réelles motivations des migrants. En effet en plus de leur vil projet de parasitage (et d’engrosser les femmes blanches selon la légende bien comprise des soraliens, lugantisques et Rysseniens) les migrants sont en réalité des agents terroristes radicalisés. Ils sont en mission pour infiltrer l’Europe et perpétrer de futurs attentats. Une cinquième colonne qui ne dit pas son nom.

On assimile systématiquement les pays non occidentaux en particulier les pays dits islamiques comme étant encore sous-développés structurellement, ce qui est en partie vrai, mais également sous-développés intellectuellement et d’être resté dans le passé. Des sociétés archaïques n’ayant eu aucune évolution au fil des siècles où le chaos et l’anarchie règnent en maître. Évidemment la justice ne fait pas partie de ces sociétés ni même les droits des femmes. Quant au confort de la vie de tous les jours tels que l’électricité, l’eau courante, les soins médicaux ou la justice, l’équité, le respect, la liberté d’expression et toutes ces belles valeurs (soi-disant occidentales) elle serait parfaitement inexistante dans ces contrées fanatiques de confession islamique. Pire, on affirme sans l’ombre d’une hésitation que ces nations n’ont jamais évolué, n’ont jamais connu la civilisation, n’ont jamais développé de culture autre que celle de subvenir à leurs besoins alimentaires primaires et encore, ils n’y sont pas complètement parvenus. Elles n’ont fait que vivoter au fil des millénaires ne produisant aucune philosophie, ni sagesse, aucune pensée critique ou créatrice absolument rien de profitable et il est donc logique qu’aujourd’hui elle soit dans le wagon de queue du développement humain.

Le discours de Dakar prononcé par Nicolas Sarkozy où il affirme (son nègre Henri Guaino est l’auteur du discours) que l’homme africain n’est pas entré dans l’Histoire est le reflet le plus synthétique de cet état d’esprit.

L’homme africain et du Moyen-Orient est considéré comme un parasite se tournant systématiquement vers l’Occidental dans tous les domaines de la vie sans quoi il mourrait. Incapable de développer la moindre technologie, il dépend intégralement des découvertes des autres qu’il espère ensuite pouvoir récupérer, tel un mendiant, qui essaie de grappiller une pièce, la main tendue, assis par terre au coin d’une rue.  Dis en musique ça passe mieux :

Cette vision rassure les Occidentaux, car eux-mêmes sont apeurés d’une multitude de choses dont ils n’expriment pas encore clairement les tenants et les aboutissants. Ils ressentent simplement une inexplicable et fulgurante émotion. Quelque chose dans les capacités extraordinaires de la civilisation occidentale les fascinent et les dérangent, que ce soit  la haute technologie, la maîtrise des airs, des mers, du ciel, de la production de nourriture, des vaccins, des médicaments, de la chirurgie, des moyens de locomotion, de la production industrielle, de la manufacture, des transports et de sa grande puissance militaire et économique, quelque chose dans ce rêve beaucoup trop beau pour être réel les met mal à l’aise. Sans doute ressentent-ils l’arrière-goût du mensonge dans leurs papilles cognitives qui pourrait les ramener à la réalité. Ignorant ou pas de l’origine de leur réussite fulgurante ces trois derniers siècles les Occidentaux ont malgré tout un ressenti qui n’est pas conforme avec ce qu’ils vivent. Une impression de profiter de quelque chose qui ne vous appartient pas complètement ?

Afin de se rassurer l’occidental à trouver un palliatif assez médiocre dans sa conception, mais relativement efficace dans l’effet recherché : le quotient intellectuel, QI, le test d’intelligence ultime qui permet de savoir qui est intelligent et qui ne l’est pas. Que vous pouvez traduire par qui est civilisé et qui est sauvage.

Au grand loto de la distribution des vices et des vertus, le Caucasien est l’homme absolu, celui qui a hérité de toutes les qualités, des vertus et des sentiments les plus nobles. Les autres hommes, comparativement à lui, sont intellectuellement sous-développés, violents, incapables d’empathie, ce sont les résidus de l’humanité simplement bons à être colonisés, spoliés ou réduits à l’esclavage sous toutes ses formes possibles. Ça, c’est le point de vue d’un raciste blanc de base. Évidemment à tout seigneur tout honneur les Occidentaux selon leur dogme révélé dispose du QI le plus élevé. Ils sont la quintessence de l’humanité. Les autres c’est-à-dire noir, brun et tout ce qui n’est pas occidental dispose d’un QI beaucoup plus faible. Les escrocs racialistes khazars tels que Marrane San Giorgio, Pierre Jovanovic où Alain Solal l’ashkénaze   sans oublier le boubourse de souche Bernard Lugan, l’immigré en Hongrie évolutionniste Fréderic Delavier, Hervé Ryssen, le très limité  intellectuellement et adepte de l’Atlantide Laurent Glauzy ou l’athée algérien from London le méprisable et très inculte Aldo Stérone. Tous surf sur cette crétinerie hautement prétentieuse d’être intellectuellement supérieur au reste des autres peuples, car étant de souche blanche occidentale (ce qui est drôle concernant  Aldo Stérone). Il y en a des dizaines d’autres du même acabit qu’il est inutile de citer, sauf peut-être d’ajouter à la liste Daniel Conversano avec sa tête de métèque, juste pour le fun et rappeler qu’il s’est fait dérouiller par le seul boxeur au monde qui boxe en slow motion à vitesse réelle, c’est du jamais vu ! Il faut donc saluer la performance du grabataire faux instructeur de boxe ! Entre racialistes c’est drôle de voir leur non-virilité affichée aux yeux de tous. Leur existence prouve que la sélection naturelle darwinienne n’est que foutage de gueule intellectuel, le fait qu’ils soient en vie aujourd’hui est la preuve aveuglante que ce ne sont pas les plus forts, les mieux adaptés à leurs milieux qui survivent.

J’attends impatiemment que les sites tels que Fdesouche ou E&R relaient l’information écœurante de cet homme qui a tué une fillette de deux ans[1] en l’étranglant et en la poignardant. Il a écopé de 25 ans de prison, dont les deux tiers incompressibles. En gros il va faire seize ans de prison avant d’être libéré. Ce n’est pas cher payé pour avoir ôté la vie d’un enfant.

J’attends de voir cela et de lire les commentaires relatifs à ce sordide fait divers qui ne manqueront pas, j’en suis sûr. Mais je sais que c’est peine perdue ! Pourquoi ? Parque ce que le criminel est un blanc caucasien, probablement doté d’un QI de 280, donc d’office estampillé « OK défonce tout, t’es chez toi, mec ! » accompagné de l’adjectif « pourriture » histoire de dire que c’est quand même pas bien ce qu’il a fait et se donner bonne conscience. Sauf que Sébastien Chabrier, ce sous-homme, a tué sa propre fille de deux ans ! Mais bon c’est pas comme si, en plus, il frappait la mère de l’enfant… Ah pardon, il semble qu’il frappait également la mère et qu’elle l’a justement quitté pour ces raisons !

Disposer d’un QI de 280 et le seul usage qu’il trouve à en faire c’est de tabasser sa femme et tuer son propre enfant…

Comment expliquer qu’un Caucasien doté d’un QI de 280, représentant la quintessence de l’humanité ne manifeste aucun sentiment à l’égard de la vie de son propre enfant au point de le tuer en l’étranglant et le poignardant simplement par haine de son ex-femme qui vient de le quitter ?

Le criminel « reconnaît d’ailleurs les faits, il a étouffé et poignardé sa fillette. Il explique son geste par « un coup de folie » et assure avoir voulu se suicider par la suite ».

À supposer que cela soit vrai, comment explique-t-il qu’il a d’abord étranglé sa fille pour ensuite la poignarder ? Elle avait deux ans, pesait quelques kilos à peine, l’étrangler aurait largement suffi à la faire trépasser si coup de folie il y avait. Le coup de folie n’est qu’impulsion satanique puisque le fait de poignarder en plus l’enfant prouve la haine, l’envie de faire mal et le besoin d’éliminer physiquement ce qui le rattachait à cette femme. Un homme qui violentait la mère de son enfant et qui une fois cette dernière partie, massacre son propre enfant ; comment donc expliquez-vous cela, messieurs les racialistes ? Y a-t-il un gène au sein de l’homme blanc occidental qui le pousse au meilleur, mais surtout au pire ?

« Selon certaines études, Ted Bundy aurait un QI de 124 et selon d’autres un QI de 140. Cela le place dans la tranche supérieure du QI. Michael Ross qui a violemment violé et tué huit jeunes filles avait un QI de 122. Joel Rifkin, assassin de neuf prostituées a eu un résultat de 128, bien qu’il souffre de dyslexie et était un élève médiocre.»[2]

La réponse, elle, n’a rien à voir avec les gènes, ils sont les seuls eux et leurs suiveurs décérébrés, sans cœur, égoïstes et souvent hypocrites à se bercer de ce genre d’illusions sataniques. Il sont eux-mêmes pour la plupart des mélanges de différentes origines, n’ayant parfois rien de Caucasien ni même d’Occidental. Comprendront-ils un jour que seul l’Humain dans son ensemble indépendamment de ses origines est faillible et capable des pires atrocités et non une catégorie/un peuple en particulier, à cause de son patrimoine génétique ?

À l’instar du massacre de la famille Troadec par le très «caucasien» Hubert Caouissin pour une simple histoire d’or, le meurtre commis par Sébastien Chabrier sur sa fille Méline, un ange innocent âgé de deux ans, sonne comme un écho. Si la chute de nos père et mère du jardin d’Éden trouve son origine dans le fait d’avoir goûté au fruit défendu, notre propre chute trouve ses gènes, bien réels ceux-là, dans la haine, la jalousie et l’envie qui sont les fruits pourris de Satan.

Passant sous silence les crimes  de ces Occidentaux ils  nous ont en revanche abreuvés lors du jour de l’an 2016 de soi-disant comportements innés aux migrants de violeur génétique. Ils ont jubilé suite à l’information de ce prétendu viol collectif qui s’est finalement avéré être une fake news  ce qui ne les a pas empêchés de continuer à discourir de manière insultante envers les migrants. Ce n’est pas parce qu’on critique les anti-migrants que l’on n’est pro-migrant, information et précision qu’il devrait être inutile de donner. Cependant à notre époque il est plus que nécessaire d’être très précis et d’entrer dans les détails, car nombreux sont ceux qui ne comprennent pas les informations dont il dispose.

Le génie programmé

Penser que l’Occident a révolutionné à lui seul le monde scientifique ces trois derniers siècles c’est faire preuve d’une grande naïveté. L’Occident a développé un grand nombre de technologies et d’armes d’un niveau de perfectionnement jamais atteint jusqu’à présent. Ceci est vérifié et vérifiable. Est-ce que les Occidentaux modernes, disons ceux des trois derniers siècles, disposent des mêmes gènes que les Occidentaux d’il y a mille ans ?  La réponse est évidemment oui. Nous faisons face ici à un dilemme qui devrait faire réfléchir les racialistes qui peuplent l’Europe et l’Occident en générale. Et ils sont de plus en plus nombreux. Comment ces Occidentaux ont-ils pu devenir si géniaux alors même qu’ils ont erré dans les ténèbres de l’ignorance et de la barbarie durant des siècles ?  Y a-t-il eu une transformation génétique subite au sein des Occidentaux ou alors est-ce une autre explication plus rationnelle ? On ne devient pas «intelligent» du jour au lendemain au point de révolutionner le monde entier en moins de deux siècles. Il y a forcément une explication et pour la connaitre il faut se tourner vers d’autres populations. En effet du côté des moyen-orientaux, des Asiatiques et des Africains le phénomène inverse s’est produit. Durant des siècles ils ont développé des civilisations florissantes, d’innombrable savoirs et philosophies diverses et variées tandis que l’Occident sommeillait dans la crasse la plus absolue avec la barbarie érigée en mode de vie. Au tournant du XVIIe siècle, un transfert de civilisation massif a pris place. Il avait été déclenché quelques siècles auparavant de manière lente et peu perceptible. Mais il s’est accéléré subitement au tournant du Siècle des lumières avec l’aspiration totale de tout ce qui pouvait être encore pris au sein des autres sociétés.

Pour nos chers racialiste persuadé que l’intelligence se transmet par les gènes apparaît un souci qu’ils ont du mal à appréhender. Le fait que le génie occidental est apparu subitement alors que les siècles précédents il leur a cruellement fait défaut les met dans l’embarras et soulève une question très importante. Selon les racialistes si les Occidentaux se trouvent au sommet de l’humanité depuis quelques siècles cela est dû uniquement à leurs intelligences supérieures qu’ils ont hérité de génération en génération. C’est un fait bien établi pour eux. La nature les a favorisés intellectuellement sur le reste de l’humanité. C’est le peuple élu de la nature doté de meilleures capacités intellectuelles et physiques puisqu’ils se considèrent comme étant les êtres humains les plus beaux, les plus attrayants.[3]

Si réellement les migrants qu’ils soient immigrés récents ou descendants d’immigrés de 1re 2e ou 3e génération sont intrinsèquement des parasites commettant des crimes étaient réellement des sous-développés il faudrait tout de même que les Occidentaux racialistes nous expliquent certains points.

-Comment expliquent-ils que durant des milliers d’années les peuples d’Afrique, du Moyen-Orient  et d’autres contrées,  en Afghanistan, en Inde, au Pakistan, etc.  Comment ces habitants ont réussi à subvenir à leurs besoins,  à développer leurs civilisations pérennes pendant des siècles, se succédant les unes aux autres, faisant des guerres, des conquêtes, apportant des progrès phénoménaux divers et variés que ce soit dans l’agriculture, la littérature, la médecine, les  mathématiques, l’astronomie, etc. comment se fait-il que subitement, depuis environ un siècle, les habitants de toutes ces contrées soient chaque jour davantage noyés dans une misère terrible ?  Comment expliquer qu’en même temps la société occidentale européenne se soit enrichie et développée de manière fulgurante alors même qu’elle a stagné durant des siècles.

-Comment se fait-il que depuis environ un siècle des famines  terribles, un sous-développement endémique frappe la Corne de l’Afrique, le Sahel et différentes régions des contrées musulmanes de manière récurrente et répéter alors même que durant des milliers d’années il n’y avait pas de phénomène de cette ampleur. Seul ce siècle a permis l’apparition de ces étranges phénomènes alors que nous vivons dans un monde capable de nourrir l’humanité entière.

-Comment les civilisations tout autour du bassin méditerranéen et au Moyen-Orient (je ne parle volontairement pas des Amériques) ont dominé le monde connu successivement les unes aux autres tandis qu’en Europe rien de notable n’existait au point d’attirer les futurs migrants.

-Pourquoi l’Europe s’est-elle subitement développée ? Et comment expliquer qu’ au même moment des civilisations jadis brillantes ont coulé à pic en un temps record. Comment le savoir a-t-il pu toucher de manière si fabuleuse l’Occident alors que durant des milliers d’années il n’a fait que le fuir.

C’est comme si subitement on avait décidé de prendre toutes les connaissances acquises par toute l’humanité et de la mettre entre les mains exclusives des Occidentaux européens.

Jamais une société n’a autant progressé de manière si fulgurante avec en parallèle l’écroulement de tout un continent s’enfonçant inexorablement dans la misère. Avec pour finalité de voir le premier coloniser l’autre, le dépouiller puis le « quitter ». Le phénomène étrange qui en résulte c’est d’observer l’ex coloniser venir frapper à la porte de son ex-colon pour lui demander l’asile, le gite et le couvert. Jamais une situation telle que celle-ci n’a existé dans l’Histoire.

En réalité le goût amer du mensonge ressenti par les papilles intellectuelles de certains Occidentaux trouve  son origine dans ce paradoxe. C’est le goût de l’usurpation, de l’accaparement des savoirs et des connaissances et de l’occultation de ceux qu’ils leur ont transmis. C’est également le goût de la falsification historique à commencer par les penseurs, philosophes, démocrates grecs,  qui sont en réalité tous des disciples et des enfants de la culture égyptienne autrement dit nord-africaine et moyenne orientale. Les Grecs eux-mêmes sont pour la plupart nés en terre asiatique et au Moyen-Orient dispatchés entre la Turquie, la Syrie l’Égypte et la Libye. L’héritage des Grecs les « pères de la démocratie » et de toutes ces bonnes choses philosophiques qui nous permette de nous projeter vers le Progrès sont le fruit d’autres civilisations à commencer par l’alphabet  dit « grec » hérité des Phéniciens. À noter que la fameuse philosophie grecque n’est en réalité que le fruit hérité des penseurs kabbaliste juifs qui transitait régulièrement vers la Grèce, ou vivait une importante colonie juive, depuis la Phénicie. D’aucuns voudraient nous faire croire  que c’est la kabbale qui a emprunté à la philosophie certains concept et idée alors qu’en réalité c’est la graine de la kabbale qui a ensemencé la philosophie grecque. Une fois cette dernière suffisamment établie et reconnue ils ont alors affirmé s’être inspirés d’elle. En acceptant ce fait, nous validons des concepts kabbalistiques sans le savoir. La philosophie grecque est le fruit intégral de la kabbale. Elle a été l’outil qui a permis la diffusion en vulgarisant la Kabbale de manière nocive dans l’ignorance des peuples la plus totale.

Les Grecs sont simplement des passeurs. C’est justement d’être les passeurs des Grecs qu’on qualifie les Arabes. Les Arabo-musulmans sont effectivement des passeurs de la science moyen-orientale, indochinoise, entre autres, mais ils sont en plus à l’origine de nombreuses découvertes et d’inventions, de concepts qu’ils ont transmis par la suite vers l’Europe via l’Italie et l’Espagne alors toutes deux sous domination musulmane. Les bienfaits de la colonisation avant l’heure. ça change un peu des enfumages et décapitations de l’armée coloniale maçonnique française en Algérie ou belge au Congo !

La société occidentale a amalgamé des savoirs issus de tout le monde connu en dehors de sa propre zone géographique. Elle a récupéré tout ce savoir qu’elle a subitement mis en pratique «grâce» au Siècle des Lumières. Lucifer le Porteur de Lumière a récupéré, détourné et effacé les véritables dépositaires de tout ce savoir pour l’offrir exclusivement à ses meilleurs amis les occidentaux racialistes kabbalistes franc-maçons.

L’histoire de l’Occident qui se gargarise d’être la lumière de l’humanité en terme de civilisation , de liberté, de savoir et  de bien-être n’est que le fruit d’un petit voleur qui a mis  la main sur la pépite d’or qu’un groupe d’hommes hétéroclite avait mis à jour après avoir longuement creusé. La pépite était posée à même le sol tandis que les hommes étaient encore occupés à creuser. L’Occidental n’a eu qu’à se servir et à prendre la poudre d’escampette.  Il a ensuite façonné un bijou magnifique qu’il s’est attribué exclusivement omettant l’origine de la matière première. Autrement dit c’est une petite frappe, une racaille de banlieue opportuniste. L’occasion qui fait le larron. Un faussaire mythomane narcissique.

Il n’est finalement pas étonnant que l’état imposteur d’Israël ait vu le jour grâce à la civilisation occidentale. Quoi de mieux qu’un usurpateur pour créer et légitimer un autre usurpateur. C’est à se demander si l’occident n’a pas été créé de toute pièce afin de servir de pièce étalon à la future escroquerie sioniste. Une sorte de test avant l’heure afin de pouvoir mener à bien le véritable projet, l’usurpation de la terre sainte. Tous les faits de l’occident reflètent à l’identique l’image du régime de l’état judaïque d’Israël et du levant. Leurs points de convergence sont les mêmes : l’usurpation, la colonisation, la falsification historique, le dépouillement des richesses des autochtones, le massacre de civils innocents, un racisme religieux et ethnique.

L’homme africain n’est effectivement pas entré dans l’Histoire. Mais de quelle histoire il est question en réalité ? Celle de l’homme blanc occidental qu’il s’est créé de toute pièce. Un monde qui n’existe pas, tout comme dans le monde dans lequel évolue la tribu belliqueuse de Juda. De toute façon personne n’a pu entrer dans cette Histoire. La porte d’entrer n’est pas pourvu de poigné et ne s’ouvre que de l’intérieur difficile dans ces conditions d’y avoir accès.  Et je vous donne un scoop, si vous pouviez y entrer en guise d’histoire vous aurez droit en réalité à une cave de banlieue sentant l’urine où sont recelés tous les savoirs et les mémoires des peuples du monde entier.


[1] https://www.bfmtv.com/police-justice/chalons-sur-saone-un-homme-condamne-a-25-ans-pour-le-meurtre-de-sa-fille-de-deux-ans-1359425.html
[2] https://cerveaulent.wordpress.com/2012/10/27/le-qi-des-serial-killers/
[3] « le masque Absolu » p140-150

Laisser un commentaire