Flic ou voyou ?

1
232

 

A l’heure où la France bascule vers un changement radical de paradigme sécuritaire il est nécessaire de s’interroger sur ceux qui, directement sur le terrain, mettent en application ces restrictions liberticides sous couvert de sécurité sanitaire. Qui sont ces hommes et ces femmes appartenant aux “forces de l’ordre” ? Qu’est-ce qui les motivent à exercer cette fonction et jusqu’où vont-ils se soumettre dans la répression injuste des populations que leur impose leur hiérarchie ?

Si vous souhaitez soutenir mon travail :

Tipeee : https://fr.tipeee.com/leboucemissaire
Site : http://leboucemissaire.com/
Chaine YouTube: Abonnez-Vous

Livre : Le Masque Absolu

 

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    j’ai apprécié votre commentaire sur la position des forces dites de l’ordre envers la population.
    Pour ma part, il est possible de remédier aux problèmes que ces fonctionnaires posent en terme de comportements illégaux et limites à de la malveillance et de la brutalité légalisée.
    On oublie souvent que ces individus sont payés pour faire cela. Si on ne comprend pas que leur salaire est issu du produit de nos impôts alors on n’agira pas sur ce qui est vital pour eux.
    Pourquoi vouloir comprendre leur psychologie alors qu’il suffit de les menacer par la paye pour arrêter cela?
    Celui qui les payent les commande.
    Ce ne sont pas les élus qui les rémunèrent mais nos impôts. Arrêtons le payement des taxes,(il faut trouver un moyen pour cela : verser sur un compte particulier?) et vous verrez qu’ils se retourneront contre ceux qui nous veulent du mal, les élus et leurs acolytes.
    Les policiers confondent “supérieur hiérarchique” et employeur. Le premier gère leur carrière et évolution professionnelle et le second leur paye le salaire et est donc leur vrai patron.
    Il faut faire comprendre aux policiers qu’ils doivent obéir à la loi, raison pour laquelle ils ont accepté ce métier et non pas d’obéir à des ordres donnés par des individus.
    Les hommes passent et les loi demeurent, plus ou moins longtemps. Les lois font parties de la constitution et pas les individus.
    Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre.

    Cordialement,
    Ben

Laisser un commentaire